Sciences et technologies

L'Apple Watch, une montre connectée classique, jolie... et très chère

زووم تونيزيا | samedi 14 mars 2015 à 18:43 | Visites : 1736
Apple a tenu une conférence de presse pour officialiser l’arrivée de sa montre connectée. L’Apple Watch sera disponible dans neuf pays, dont la France, à partir du 24 avril. Le produit se positionne comme un objet de luxe. Les tarifs débutent en effet à 399 euros et grimpent jusqu’à plus de 15.000 euros pour la Watch Edition en or 18 carats. Côté autonomie, Apple annonce une durée de 18 heures, ce qui se si

Après l’iPod, l’iPhone et l’iPad, Apple espère rencontrer un nouveau succès planétaire avec sa montre connectée. Annoncée en septembre dernier, l’Apple Watch débarquera le 24 avril dans neuf pays et notamment en France. L’annonce a été faite lundi soir lors d’une conférence de presse au cours de laquelle la marque à la pomme a clarifié les choses concernant les tarifs et l’autonomie. Celle-ci sera déclinée en trois versions et deux tailles (38 et 42 mm) : Watch Sport avec des prix allant de 399 à 449 euros ; Watch de 649 à 1.249 euros ; Watch Edition avec des boîtiers en or jaune ou rose 18 carats dont le prix de base débute à 11.000 euros et peut grimper au-delà des 15.000 euros, selon la finition et le bracelet choisis. Des tarifs élitistes dans la droite ligne de la stratégie commerciale d’Apple qui joue la carte du haut de gamme. Mais au-delà du discours marketing vantant un produit qui « inaugure un nouveau chapitre dans la relation qu’entretient chacun de nous avec la technologie », l’Apple Watch apporte-t-elle quelque chose de nouveau ? Son écran couleur qualité Retina donne l’heure à travers des cadrans numériques personnalisables. Elle permet d’envoyer des messages, de lire ses courriels, de prendre des appels téléphoniques, le tout via une liaison sans fil avec un smartphone qui doit être un iPhone (5, 5c, 5s, 6, 6 Plus sous iOS 8.2). La montre fait également office de suivi d’activité grâce à un détecteur de rythme cardiaque, un accéléromètre et la synchronisation avec le GPS du smartphone. Autant de fonctionnalités que proposent de nombreuses montres connectées déjà sur le marché, notamment les modèles sous Android Wear…

Un design très soigné mais des fonctions déjà vues

Coté autonomie, l’Apple Watch n’apporte pas non plus de rupture. La montre doit pouvoir tenir 18 heures sur une charge de batterie en fonction des réglages et de l’intensité de l’utilisation. Là aussi on se situe dans la moyenne des montres connectées actuelles. Ce chiffre avancé par Apple a été calculé sur le modèle 38 millimètres, ce qui laisse supposer que la version 42 millimètres est peut-être dotée d’une batterie un peu plus endurante. À l’issue de sa conférence de presse, Apple a donné plus de détails sur l’autonomie. Selon le site The Verge, la montre permettra de téléphoner pendant 3 heures, d’écouter de la musique pendant 6,5 heures via une liaison Bluetooth avec un iPhone ou encore de faire du sport avec l’affichage du rythme cardiaque pendant 7 heures. Et, si l’on se contente de consulter l’heure (5 fois par heure pendant 4 secondes d’après les données Apple), l’autonomie atteint 48 heures. Bref, il vaudra mieux avoir le chargeur avec soi pour éviter de se faire surprendre… Au final, Apple cherche surtout à faire la différence sur le soin tout particulier apporté au design de son produit et à l’ergonomie de son interface. Celle-ci possède en effet un écran qui distingue la pression et le toucher associé à la « couronne digitale » avec laquelle il est possible de naviguer et zoomer sans masquer l’écran. La marque bénéficiera aussi de la puissance de son écosystème qui incitera de nombreux développeurs d’applications à proposer des contenus pour ce nouveau gadget. L’Apple Watch est assurément bien conçue et le rouleau compresseur marketing du géant américain s’active déjà pour en faire non pas une montre connectée parmi d’autres, mais une redéfinition de ce qu’est une montre. Le public sera-t-il à l’heure ? À suivre…