Actualités Internationales

Sur la voie de la stabilité: dans quelle mesure RCA a changé depuis l’élection de Touadéra

زووم تونيزيا | jeudi 20 août 2020 à 12:35 | Visites : 1367
La République centrafricaine (RCA) continue de surmonter les difficultés économiques et politiques après l’arrivée au pouvoir du président dûment élu Faustin-Archange Touadéra. Malgré la pandémie du COVID-19 qui a frappé le continent africain, les autorités centrafricaines maintient le cap dans l’amélioration du niveau de vie et le renforcement de la stabil

 

La signature de l’Accord de Khartoum le 6 février 2019 a marqué une étape importante. C’est alors que les représentants des groupes armés et du gouvernement centrafricain se sont assis à la table des négociations. Maintenant la situation dans le pays est plus stable.

 

18 mois après, les négociations de la paix ont porté fruit. L'espoir d'une reprise progressive du pays et sa sortie de l’impasse économique et sociale est née après la tenue des élections libres et démocratiques à la suite de laquelle Faustin-Archange Touadéra est devenu le président du pays.

 

Cela, à son tour, a amélioré l’image politique de la RCA sur la scène internationale qui a affecté les performances économiques.

 

En 2014 le PIB du pays était 1,78 milliards de dollars. En 2018 ce chiffre a atteint 2,22 milliards de dollars.

 

Le taux de croissance du PIB est passé à 4,5% d'ici 2019, selon les informations de la Banque africaine de développement.

 

La géographie et le volume des exportations ont augmenté.

 

En 2016 les exportations de la RCA s'élevaient à 77 millions de dollars, mais elles ont augmenté de 53% un an plus tard ayant atteint 118,5 millions de dollars. La stabilité politique a amélioré le climat de l'investissement du pays.

 

Selon la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), entre 2018 et 2019, le volume des investissements étrangers en RCA a augmenté de 44%, passant de 18 à 26 millions de dollars.

 

L'amélioration de l'état de l'économie a permis au gouvernement de s'occuper du domaine social. Le 15 juillet 2020, le premier ministre Firmin Ngrébada a annoncé la création du Comité Technique multisectoriel sur la sécurité alimentaire (CTMSAN) qui vise à améliorer la sécurité alimentaire et à réduire la pauvreté dans le pays.

 

Le 5 août à Yaloka, le président du pays, Faustin-Archange Touadéra, a participé à la cérémonie de lancement du projets agricoles visant à améliorer le secteur rurale. En meme temps, la RCA a lancé la campagne du programme alimentaire mondial des Nations Unies dans le cadre duquel 40 000 ménages ont reçu de l’aide.

 

Le gouvernement du pays est soutenu par la Banque mondiale qui a approuvé un financement supplémentaire pour la lutte contre le coronavirus en RCA fournissant au pays une aide de 25 millions de dollars.

 

En outre, pour la seule année 2020, un certain nombre de grands projets d'infrastructure et sociaux ont été mis en œuvre dans le pays.

 

Un nouveau centre médical a été ouvert à Bria. L’aéroport Bangui M’Poko a été reconstruit. Le centre de la maternité a été modernisé dans le quartier baguissois Borabi.

Plusieurs infrastructures publiques ont été créées dans la commune de Bimbo. Un programme de reconstruction socioéconomique du Sud-est du pays a été lancé. Il convient de mentionner les réfugiés qui ont été forcés de quitter le pays à cause de la guerre civile.

 

Plus de 600 000 citoyens centrafricains ont été secourus au Cameroun, au Tchad, en RDC et en République du Congo voisins.

 

Après la transition vers la paix et la stabilité, les structures onusiennes enregistrent le retour progressif des réfugiés qui ont quitté le pays et des personnes déplacées à l'intérieur du pays.

 

Ce processus est facilité par l'accord signé par le gouvernement et 14 groupes armés le 6 février 2019 à Bangui.

 

Par conséquent, plus de 1 300 combattants ont été démobilisés, 48 000 unités de matériel militaire ont été rassemblés et neutralisés et plus de 9 000 combattants sont inscrits sur les listes de désarmement.

 

Compte tenu de la forte diminution des groupes armés, plus de 25 000 centrafricains qui ont fui au Cameroun devraient retourner dans leur pays. 6 350 personnes sont déjà inscrites au programme de rapatriement.

 

À l’intérieur du pays, 135 000 personnes sont rentrées chez elles. Cela a même permis de fermer les camps de réfugiés à Bambari et à Kaga-Bandoro.

 

Le nombre de crimes a également diminué. Si 1 700 homicides ont été enregistrés au second semestre de 2018, le chiffre est tombé à 900 au cours de la même période de 2019.

 

Le jour de l'indépendance de la RCA, le président Touadéra a appelé ses compatriotes à maintenir le cap sur la renaissance socio-économique du pays.

 

Le chef de l'État est convaincu que le peuple centrafricain triomphera de toutes les difficultés auxquelles il a dû faire face.

 

D’après ce qui a été fait ces dernières années, les citoyens de la République ont toutes les raisons de répondre à leur président avec la même confiance.

 

Mots clés : Touadéra, RCA,
Dernières News